Le Peintre

 

 

COLORISTE,

MODERNE,

LYRIQUE,

 

KHMELUK  aime par dessus tout les fleurs et la Nature.

 

                                                                                                                                                     

 

                                               Toute sa vie il se consacre à                                          

cette quête de la pureté et de la couleur vraie :

 En compagnie de sa chère Maria, il vivra toujours de son oeuvre mais sans jamais chercher à s'en enrichir. Peindre est comme une nourriture divine et précieuse : il n'aime pas vendre ! ...Les toiles, sur tous supports, s'entassent rue Ordener jusquà la disparition de son épouse en 2008...

 

 

 

Un soir d'automne, tels les enfants qu'ils n'ont pas eus, 

tous ces tableaux  s'envoleront enfin de leurs propres ailes !

 

"Le bouquet"  (probablement  Maurice)

 

Le 30 novembre 2008, l'atelier de l'artiste est  dispersé  

par  Maître Dapsens Bauve à Coulommiers.

 

 

 

LA NATURE ET LA COULEUR :

 

Dans un perpétuel émerveillement à la couleur, Vasyl Khmeluk ne se lassa jamais de se promener au cœur de la campagne française.


Sans oublier les fleurs qu'il affectionne tout particulièrement, on retrouve dans son œuvre mille scènes bucoliques de la région du Val de Loire : Beaugency est un de ses lieux de villégiature préféré.


Ainsi, ses nombreux séjours à la campagne entretiennent un bel enthousiasme créateur puisqu'il y peint aussi bien l'abbaye de Bonneval que les pommiers en fleurs ou diverses auberges croisées au hasard des chemins.

 

 

LE CIRQUE, LES FEMMES, LES SCENES BIBLIQUES :


 

Alors que les bords de mer lui inspirent aussi quelques belles toiles, une autre facette de son œuvre s'oriente vers les personnages de cirque ainsi que les scènes bibliques :


Ses clowns, même lorsque la palette chromatique reste vive, expriment une douce mélancolie, empreinte encore des racines slaves, et ne peuvent laisser indifférents.


Ses Christs et ses Piétas offrent - même au non-croyant – une émotion presque palpable quand toute la douleur du monde affleure d'une Descente de croix de cet homme particulièrement pieux, le lyrisme de ses paysages tourmentés rejoint son impénétrable foi.


 

LA POESIE, L'EMOTION ET L'EXPRESSION :


 

Cependant la technique de Vasyl Khmeluk, si instinctive soit-elle, n'en demeure pas moins intelligente et efficace : « Je presse mes épaisseurs pour en sortir la transparence. » dit parfois l'artiste...


Quand d'un geste large – et d'un trait expert – il inscrit sa vision poétique des choses, c'est avec une réelle spontanéité qu'il éveille et sublime le sujet dans le rendu des couleurs, la superposition de pâtes et la profondeur des tons.


« […] voici qu'on s'enfonce à travers la chair de ces fruits, la substance de ces objets, la matière de ces tissus, la terre de ces paysages, l'angoisse et la passion contraintes de ces créatures féminimes comme on entreprendrait un voyage dans un pays de miroirs successifs qui vous enseignerait peu à peu ce qu'est la part amère et violente de la vie.»



Claude-André PUGET.



Les portraits de jeune femmes et d'enfants sont parmi les plus représentatifs de cette palette si expressive où pourtant le motif n'est jamais imposé.

 

Alors, dans les sujets vivants comme dans les paysages, bouquets ou natures mortes, une perception rapide et concise est suggérée par le peintre et le motif apparaît à travers un halo de lumière, tel un songe ou une vision.

 

 


 

Quand ses pinceaux ont dessiné d'invisibles mots

et colorié quelques maux,

le poète a transfiguré le drame insoluble de la vie.

 


      


Revenir vers le haut


 

Tous droits réservés © Le Kouddar
Il est interdit de reproduire d'une quelconque façon ou de modifier tout ou partie de ce site.

          

 

 

 

 

Le Peintre
© 2010