« De l'escalier céleste »


Cela s'est passé, j'oublie de le dire, un soir d'hiver...le ciel éteint déjà...

Parcouru par une meute de nuages noirs, de gigantesques taureaux …

Enfin cela n'a aucune importance.

Je sonne. Sur le seuil un monsieur affable : « Vous désirez ? » . Je lui indique la porte avec dessus un dessin à la craie d'une tête de mort... N'est-ce pas étrange pour un « Hôtel de l'avenir » ? …

Il sourit : « Depuis longtemps je songe changer d'enseigne...Puis...Mais entrez donc ! Et si vous cherchez une chambre, je suis à vide, tout l'hôtel est à vous ! ».

Ravi, j'entre précédé du patron. Nous montons un escalier qui mène droit au ciel...

Quelques instants après on entend des rires...

« Oh – m'explique l'hôtelier – c'est les petites qui s'amusent là-haut ! »

Des anges ?

Et l'escalier monte toujours.

Etrange ! …

« Je vais l'arrêter - m'annonce le brave homme – nous sommes presque arrivés ».

Mais quoi ?

Ca monte toujours !

Nous avons dépassé la tour Eiffel !

Nous sommes dans les nuages ...

« Arrête ! » crie l'hôtelier affolé,

En vain,

Maudite mécanique !

.........................

Au bout des heures, des jours et des nuits, peut-être des siècles, cet escalier maudit, escalier céleste, nous ramène enfin à la terre... A l' « Hôtel de l'avenir », point de départ, exténués mais heureux... Le patron nous offre un verre de la délivrance : « Vous restez ? » me demande t-il : « Oh non ! Merci ! ».

Et je sors dans le boulevard …

Il y a de la musique …

De la joie et du rire

Plein le trottoir …

 

 

 

Revenir vers le haut

 

 

Tous droits réservés © Le Kouddar
Il est interdit de reproduire d'une quelconque façon ou de modifier tout ou partie de ce site.

 

 

 

De l'escalier céleste
© 2010